Plan présenté au salon d’Angers

Plan-Angers1 Le gros avantage de ce plan de plein-pied, c’est  l’absence de couloir. On a juste un petit dégagement pour accéder au local technique et au WC. La terrasse qui se love au centre, comme blottie entre les murs, est aussi un vrai plus ! Elle est ainsi abritée des vents et des regards. Par contre, ce plan est difficile à concevoir en madriers, ceux-ci n’aimant que les angles droits ! Idem pour la toiture qui se complique sérieusement. Autre problème, la luminosité : la cuisine exige un Velux, le coin bureau est plein Nord (pas très bio-climatique tout çà, mais à l’époque je ne savais pas), et la chambre parentale dispose d’une grande baie vitrée, totalement inutile pour dormir. Bref, le plan n’est pas optimisé ! « Faut reprendre la planche à dessin p’ti gars ! » Plan-Angers2

1er plan « traditionnel »

Après avoir feuilleté des dizaines de catalogues constructeur, et écumé tout le ouaib à la recherche de la perle rare ; une évidence s’impose : on ne trouvera pas chaussure à notre pied (ou plutôt maison à notre Vivier) dans l’offre standardisée du marché.

On commence alors à lorgner sérieusement du côté des kits en madriers. En effet, ce mode de construction est accessible aux auto-constructeurs et permet même de gagner en qualité par rapport aux offres « parpaing ». J’ai en effet, à cette époque de + en + de réticence face au « tout béton », je changerai d’opinion par la suite, mais ce n’est pas le débat de ce post ! Donc voilà 1 an qu’on est proprio, et je commence donc à penser à des plans pour notre future maison. En effet, les fabricants disposent bien entendu d’une gamme « catalogue », mais proposent aussi du « sur mesure » sans surcoût rédhibitoire. Quelle aubaine, une maison qui nous ressemblerait enfin à un tarif « abordable ». Ni une ni deux, je m’y colle ! Et voici le 1er jet :

Plan1-rdc-propre Comme dans tous les plans que vous verrez par la suite, le Sud pointe en bas. En haut à droite sur le plan, l’entrée plein Est (parking voiture) donne sur le salon/bureau. Le bureau/bibliothèque s’inscrit sous l’escalier (le plan indique un WC sous l’escalier, il s’agit d’une variante possible). L’espace de vie en L encadre la salle d’eau et le cellier, les 2 pièces « tampon » du Nord.
Plan1-etage-propre Le pallier de l’étage dessert les 3 chambres, la chambre parentale (au centre) est volontairement réduite par rapport aux 2 chambres enfant. Celles-ci doivent pouvoir accueillir un bureau d’écolier. L’étage est bien conçu avec un petit pallier et 3 chambres « équitables », mais la sortie d’escalier (lorsqu’on arrive sur le pallier) est très basse de plafond, la faute au toit à 2 pentes. Ceci ne facilite pas les déménagements de meubles, sans compter la gène récurrente pour les grands !
Plan 1 Salon Un crayonné du salon qui montre l’escalier « suspendu » au mur du fond, sous lequel on peut loger un bureau ou une bibliothèque par exemple (comme chez Cricri et VinVin).
Plan 1 Salle de Bain La salle de bain : le crayonné vous montre la pièce comme si vous étiez dans la salle à manger, c’est à dire comme si la cloison n’existait pas. Au 1er plan et à gauche, la double vasque ornée d’un grand miroir sur la fameuse cloison manquante. A droite, un meuble de rangement. Dans le fond de la pièce, un mini « couloir » sous arche qui dessert une douche italienne à gauche et les WC à droite. Et au milieu l’espace de circulation, avec un sèche-serviette à gauche, et la porte à droite.
Plan 1 Velux en façade La façade bénéficie de 2 baies vitrées dans l’espace de vie principal. Un maximum de lumière pour cet espace profond Plan 1 Velux pignon
Plan 1 Chien Assis en façade Là, c’est la variante avec chien assis : + cher évidement ! Mais avec le double avantage de libérer un peu d’espace et d’éviter les surchauffes estivales ! Plan 1 Chien Assis pignon