Le plan final ? (55m²) – la preview en 2D !!

2 ans que je bosse dessus, j’attaque donc la 11ème ébauche qui j’espère sera la bonne ! Cette fois, la maison sera passive, c’est à dire sans chauffage ! Super isolée (40 à 50 cm d’isolant, sans ponts thermiques), bio-climatique (plan compact à orientation sud), équipée d’un puits canadien reliée à une VMC double-flux, et disposant d’une masse inertielle suffisante pour garder la chaleur du soleil (serre activée + capteurs à air reliés à un stockage inter-saisonnier). Le reste du cahier des charges ne change pas : budget le plus bas possible (sans compromis sur le confort et le budget de fonctionnement) donc surface et volume réduits pour limiter la quantité de matériaux à mettre en œuvre. Et abandon d’une maison à étage, on pense à nos vieux jours ! Pour info, le plan est bouclé à 90%, je l’optimise encore par petites retouches. Ci-dessous une première preview en 2D.

plan-preview

Je cogite désormais sur les différents choix techniques/écologiques, et seul le chiffrage peut arbitrer en la matière.

  1. M.O.B. (maison ossature bois)  ou M.P.E. (maison en parpaings semi-enterrée) ? Réponse : ce sera une M.O.B., la M.P.E. coûte plus cher (isolants synthétiques genre verre cellulaire) et ne pardonne pas la moindre erreur (étanchéité bitumeuse, drains…)
  2. V.S. (vide sanitaire) ou hérisson isolé ou plots béton ? Réponse : probablement un mix des 3.
  3. Façade sud verticale ou arrondie genre écoquille ? Réponse : parois droite, l’écoquille complique beaucoup trop les volets.
  4. Bac acier ou toiture végétalisée ? Réponse : bac acier.
  5. Serre attenante ou séparée de l’espace de vie ? Réponse : encore à l’étude.
  6. Domotique X10 ou simples prises à programmation horaire ? Volets et ventilation sur sonde de température et capteurs solaires ? Réponse : encore à l’étude.
  7. Appoint chaleur : gaz, bois, électricité ? Réponse : encore à l’étude.
  8. Quelle part d’énergie renouvelable dans la production d’électricité ? Réponse : encore à l’étude.

Architecte au travail

Beaucoup de réflexion à la maison ou dans le camion, beaucoup de doutes, des passages à vide, une trentaine d’ouvrages (gloups), des centaines d’heures sur le ouaib (re-gloups), quelques salons (dont celui d’Angers), des prises de tête avec Doudou pour qu’elle s’y mette aussi (depuis je bosse seul), et toujours la même obsession qui me taraude l’esprit, jour après jour :

 » – Et si j’avais oublié un truc ?!  »

Oui, j’ai bien oublié un truc, j’ai oublié de gagner au LOTO !!

C’est vendredi 13 bientôt,  non ?!…

4ème plan « bio-climatique »

Plan-passif4-rdc-propre Le 4ème plan « bio-climatique » n’est qu’ une évolution du 3ème : on conserve l’étage et on modifie le rez-de-chaussée. L’ « entrée japonaise » (genkan) fait son apparition. Ornée de noren à notre effigie, elle dessert les WC et l’espace de vie. La cuisine américaine dispose de placards sous la partie haute de l’escalier. Celui-ci en donne aussi en partie basse, pour la salle à manger. Les noren décorent aussi le bar, qui fait la jonction avec la salle à manger. Le cellier fait toujours tampon, discret mais accessible au(x) cuisto(s). La circulation générale est grandement optimisée !
Plan-passif3-etage-propre R.A.S. c’est tout bon !Smiley YES !!

3ème plan « bio-climatique »

Plan-passif3-rdc-propre 1er changement par rapport au plan précédent, la façade « ronde » se transforme en un mur plus classique, aux angles arrondis. 2 raisons à celà :
-1- il est difficile de tracer des cercles aussi grands sur un chantier en auto-construction.
-2- l’arrondi « juste aux angles », permet de créer une toiture classique, sans quoi il aurait fallu adopter une toiture terrasse ou végétalisée (+ beau mais + cher).2ème changement, l’adoption d’une maison évolutive en modules. Les 2 porches et la terrasse ne sont que des options.3ème changement, l’aménagement d’une salle TV/chambre d’ami au R.D.C.

Maintenant les points négatifs. L’espace est devenu très morcelé, les passages étroits, l’escalier casse un peu le volume. On ne peut rien déplacer sans heurter quelque chose. On se sent comme pris dans un filet. Bof, bof…

Plan-passif3-etage-propre L’étage adopte juste le nouvel escalier qui s’intègre mieux. Et les placards mieux pensés et plus simples.

2ème plan « bio-climatique »

Plan-passif2-rdc-propre On améliore le 1er plan « bio-climatique ». Le R.D.C. adopte juste un nouvel escalier à 1/2 tour. Et le bureau des parents migre à l’étage.
Plan-passif2-etage-propre C’est l’étage qui marque un grand changement, avec une 1ère vision d’un espace « zen » et ouvert en lieu et place de l’ancienne terrasse. La suppression du couloir libère de la place pour les chambres. Mais celles-ci ne servent plus qu’au dodo, les mioches feront leurs devoirs dans l’espace « zen » (intitulé « Bureaux » sur le plan). La formule semble bonne, et ce niveau n’évoluera quasiment plus.

1er plan « bio-climatique »

Plan-passif1-rdc-propre Sur ce plan, j’essaie de mettre en pratique tout ce que j’ai appris sur le bio-climatisme en ajoutant un style extérieur qui m’est cher : l’arrondi des façades. On se retrouve donc avec un plan sur 2 niveaux, compact, limitant ainsi les surfaces d’échange (les murs) avec l’extérieur. Les pièces techniques, ou peu usitées, font tampon au Nord, on y limite aussi les ouvertures. Bien, c’est déjà mieux ! Mais le souci du plan, c’est l’escalier qui trône au centre de la pièce de vie (comme dans le 4ème plan « tradi »). Obligatoirement en colimaçon, il doit être magnifique pour vraiment bien s’intégrer, comme ici, ou par ex.
Plan-passif1-etage-propre L’étage s’en sort mieux, mais le couloir d’accès aux chambres est gênant. C’est très classique en somme. Et l’utilité de cette terrasse « au vent », avec 2.000m² de terrain n’est pas évidente. Elle n’est justifiée que par l’absence de toiture compliquée (l’arrondi en façade n’arrange rien). Du coup, un simple toit mono ou bi pente suffit sur les chambres.

Plan en « U »

PlanU-propre Si le plan présenté à Angers ne convenait pas, celui-ci était meilleur. Fini les angles « à la con » et les fenêtres Nord. La terrasse qui se love au centre, comme blottie entre les murs, est toujours présente ! Beaucoup de lumière mais un grand couloir de desserte. Et c’est justement le point qui fâche Doudou. On retourne bosser le plan.

Plan présenté au salon d’Angers

Plan-Angers1 Le gros avantage de ce plan de plein-pied, c’est  l’absence de couloir. On a juste un petit dégagement pour accéder au local technique et au WC. La terrasse qui se love au centre, comme blottie entre les murs, est aussi un vrai plus ! Elle est ainsi abritée des vents et des regards. Par contre, ce plan est difficile à concevoir en madriers, ceux-ci n’aimant que les angles droits ! Idem pour la toiture qui se complique sérieusement. Autre problème, la luminosité : la cuisine exige un Velux, le coin bureau est plein Nord (pas très bio-climatique tout çà, mais à l’époque je ne savais pas), et la chambre parentale dispose d’une grande baie vitrée, totalement inutile pour dormir. Bref, le plan n’est pas optimisé ! « Faut reprendre la planche à dessin p’ti gars ! » Plan-Angers2

4ème plan « traditionnel »

Plan4-rdc-propre Le pallier du 3ème plan posant problème, j’ai décidé sur ce plan de commencer par l’étage. Le pallier se retrouve donc au centre, et sa cage d’escalier aussi ! De belles ouvertures Sud et Est (grandes baies) et réduites à l’Ouest pour éviter les surchauffes estivales. Un niveau très ouvert grâce au bar qui délimite la pièce sans la couper. Seul vrai problème, l’escalier qui doit en mettre plein les rétines (comme , ou ) pour justifier son emplacement atypique. Autre souci que je n’avais pas noté lors des précédents plans, le bureau est un peu coupé du reste de la pièce : le moniteur – placé contre le mur Nord – reflète toutes les baies (très gênant) et le pauvre occupant tourne le dos aux convives !
Plan4-etage-propre Le pallier retrouve une taille normale, légèrement excentrée vers l’Est. Les chambres occupent la même surface habitable mais l’une d’elle perd l’exposition sud ! L’Est n’est pas mal non plus, mais çà me chagrine car l’organisation du mobilier s’en trouve changée. Par contre, gros bonus pour les parents qui peuvent s’octroyer une entrée privée sur la SDB en aménageant une porte dans la cloison (ne figure pas sur le plan). Cette idée de SDB semi-privée perdurera dans tous les plans à venir : elle économise ainsi la « suite parentale (royale ?!) » que l’on retrouve chez certains constructeurs. Pourquoi se payer une 2ème SDB alors qu’une seule suffit ?!

3ème plan « traditionnel »

Plan3-rdc-propre Le R.D.C. tranche radicalement avec les précédentes moutures. L’espace étriqué en « L » du 1er plan laisse la place à un grand volume en « H ». Rappelons que chaque niveau fait moins de 50m² ! Dans ces conditions, toute cloisonnement inutile est à bannir ! Notez que la SDB monte à l’étage pour +  de commodité. Le WC peut suivre aussi, bien qu’il figure toujours sous l’escalier sur le plan. Le cellier, en U inversé (murs porteurs), et fermé par un rideau, une porte Saloon ou coulissante au choix ; se prolonge sur la cuisine attenante en U. Son grand bar supporte aux angles les piliers supportant l’étage (non dessinés sur le plan).
Plan3-etage-propre Si le RDC gagne vraiment en convivialité, ce n’est plus le cas du pallier, étriqué et biscornu qui mange trop d’espace à l’étage ! Pour cette raison, le plan sera abandonné.

2ème plan « traditionnel »

Ce 2ème plan n’est qu’une évolution du 1er. On y trouve une version pleine hauteur pour l’étage et une autre avec « bow-window » pour la chambre parentale.

Plan1-rdc-propre Comme dans tous les plans que vous verrez par la suite, le Sud pointe en bas. En haut à droite sur le plan, l’entrée plein Est (parking voiture) donne sur le salon/bureau. Le bureau/bibliothèque s’inscrit sous l’escalier (le plan indique un WC sous l’escalier, il s’agit d’une variante possible). L’espace de vie en L encadre la salle d’eau et le cellier, les 2 pièces « tampon » du Nord. A noter que le bow-window n’est pas représenté sur ces 2 vues !
Plan1-etage-propre Le pallier de l’étage dessert les 3 chambres, la chambre parentale (au centre) est volontairement réduite par rapport aux 2 chambres enfant. Celles-ci doivent pouvoir accueillir un bureau d’écolier. L’étage est bien conçu avec un petit pallier et 3 chambres « équitables », et cette fois la cage d’escalier n’étrangle plus les + grands sur le pallier grâce à l’adoption d’un abri voiture côté Nord !
Plan 1 Salon Un crayonné du salon qui montre l’escalier « suspendu » au mur du fond, sous lequel on peut loger un bureau ou une bibliothèque par exemple (comme chez Cricri et VinVin).
Plan 1 Salle de Bain La salle de bain : le crayonné vous montre la pièce comme si vous étiez dans la salle à manger, c’est à dire comme si la cloison n’existait pas. Au 1er plan et à gauche, la double vasque ornée d’un grand miroir sur la fameuse cloison manquante. A droite, un meuble de rangement. Dans le fond de la pièce, un mini « couloir » sous arche qui dessert une douche italienne à gauche et les WC à droite. Et au milieu l’espace de circulation, avec un sèche-serviette à gauche, et la porte à droite.
Plan 2 Toit 1 pente façade Plan 2 Toit 1 pente perspective Plan 2 Toit 1 pente pignon L’évolution de ce plan par rapport au 1er, c’est la mise en place d’un bow-window qui court sur les 2 étages. Il permet d’agrandir la chambre parentale et la salle à manger. Vous noterez aussi l’ abri voiture au Nord qui court le long de la maison, et permet ainsi de relever la hauteur sous plafond de l’escalier, particulièrement critique dans la 1ère mouture.
Plan 2 Toit 2 pentes façade Plan 2 Toit 2 pentes perspective Plan 2 Toit 2 pentes pignon La même chose mais avec un toit à 2 pentes pour le bow.

1er plan « traditionnel »

Après avoir feuilleté des dizaines de catalogues constructeur, et écumé tout le ouaib à la recherche de la perle rare ; une évidence s’impose : on ne trouvera pas chaussure à notre pied (ou plutôt maison à notre Vivier) dans l’offre standardisée du marché.

On commence alors à lorgner sérieusement du côté des kits en madriers. En effet, ce mode de construction est accessible aux auto-constructeurs et permet même de gagner en qualité par rapport aux offres « parpaing ». J’ai en effet, à cette époque de + en + de réticence face au « tout béton », je changerai d’opinion par la suite, mais ce n’est pas le débat de ce post ! Donc voilà 1 an qu’on est proprio, et je commence donc à penser à des plans pour notre future maison. En effet, les fabricants disposent bien entendu d’une gamme « catalogue », mais proposent aussi du « sur mesure » sans surcoût rédhibitoire. Quelle aubaine, une maison qui nous ressemblerait enfin à un tarif « abordable ». Ni une ni deux, je m’y colle ! Et voici le 1er jet :

Plan1-rdc-propre Comme dans tous les plans que vous verrez par la suite, le Sud pointe en bas. En haut à droite sur le plan, l’entrée plein Est (parking voiture) donne sur le salon/bureau. Le bureau/bibliothèque s’inscrit sous l’escalier (le plan indique un WC sous l’escalier, il s’agit d’une variante possible). L’espace de vie en L encadre la salle d’eau et le cellier, les 2 pièces « tampon » du Nord.
Plan1-etage-propre Le pallier de l’étage dessert les 3 chambres, la chambre parentale (au centre) est volontairement réduite par rapport aux 2 chambres enfant. Celles-ci doivent pouvoir accueillir un bureau d’écolier. L’étage est bien conçu avec un petit pallier et 3 chambres « équitables », mais la sortie d’escalier (lorsqu’on arrive sur le pallier) est très basse de plafond, la faute au toit à 2 pentes. Ceci ne facilite pas les déménagements de meubles, sans compter la gène récurrente pour les grands !
Plan 1 Salon Un crayonné du salon qui montre l’escalier « suspendu » au mur du fond, sous lequel on peut loger un bureau ou une bibliothèque par exemple (comme chez Cricri et VinVin).
Plan 1 Salle de Bain La salle de bain : le crayonné vous montre la pièce comme si vous étiez dans la salle à manger, c’est à dire comme si la cloison n’existait pas. Au 1er plan et à gauche, la double vasque ornée d’un grand miroir sur la fameuse cloison manquante. A droite, un meuble de rangement. Dans le fond de la pièce, un mini « couloir » sous arche qui dessert une douche italienne à gauche et les WC à droite. Et au milieu l’espace de circulation, avec un sèche-serviette à gauche, et la porte à droite.
Plan 1 Velux en façade La façade bénéficie de 2 baies vitrées dans l’espace de vie principal. Un maximum de lumière pour cet espace profond Plan 1 Velux pignon
Plan 1 Chien Assis en façade Là, c’est la variante avec chien assis : + cher évidement ! Mais avec le double avantage de libérer un peu d’espace et d’éviter les surchauffes estivales ! Plan 1 Chien Assis pignon