Le plan final ? (55m²) – la preview en 2D !!

2 ans que je bosse dessus, j’attaque donc la 11ème ébauche qui j’espère sera la bonne ! Cette fois, la maison sera passive, c’est à dire sans chauffage ! Super isolée (40 à 50 cm d’isolant, sans ponts thermiques), bio-climatique (plan compact à orientation sud), équipée d’un puits canadien reliée à une VMC double-flux, et disposant d’une masse inertielle suffisante pour garder la chaleur du soleil (serre activée + capteurs à air reliés à un stockage inter-saisonnier). Le reste du cahier des charges ne change pas : budget le plus bas possible (sans compromis sur le confort et le budget de fonctionnement) donc surface et volume réduits pour limiter la quantité de matériaux à mettre en œuvre. Et abandon d’une maison à étage, on pense à nos vieux jours ! Pour info, le plan est bouclé à 90%, je l’optimise encore par petites retouches. Ci-dessous une première preview en 2D.

plan-preview

Je cogite désormais sur les différents choix techniques/écologiques, et seul le chiffrage peut arbitrer en la matière.

  1. M.O.B. (maison ossature bois)  ou M.P.E. (maison en parpaings semi-enterrée) ? Réponse : ce sera une M.O.B., la M.P.E. coûte plus cher (isolants synthétiques genre verre cellulaire) et ne pardonne pas la moindre erreur (étanchéité bitumeuse, drains…)
  2. V.S. (vide sanitaire) ou hérisson isolé ou plots béton ? Réponse : probablement un mix des 3.
  3. Façade sud verticale ou arrondie genre écoquille ? Réponse : parois droite, l’écoquille complique beaucoup trop les volets.
  4. Bac acier ou toiture végétalisée ? Réponse : bac acier.
  5. Serre attenante ou séparée de l’espace de vie ? Réponse : encore à l’étude.
  6. Domotique X10 ou simples prises à programmation horaire ? Volets et ventilation sur sonde de température et capteurs solaires ? Réponse : encore à l’étude.
  7. Appoint chaleur : gaz, bois, électricité ? Réponse : encore à l’étude.
  8. Quelle part d’énergie renouvelable dans la production d’électricité ? Réponse : encore à l’étude.

Architecte au travail

Beaucoup de réflexion à la maison ou dans le camion, beaucoup de doutes, des passages à vide, une trentaine d’ouvrages (gloups), des centaines d’heures sur le ouaib (re-gloups), quelques salons (dont celui d’Angers), des prises de tête avec Doudou pour qu’elle s’y mette aussi (depuis je bosse seul), et toujours la même obsession qui me taraude l’esprit, jour après jour :

 » – Et si j’avais oublié un truc ?!  »

Oui, j’ai bien oublié un truc, j’ai oublié de gagner au LOTO !!

C’est vendredi 13 bientôt,  non ?!…

L’habitat bio-économique

Ce bouquin est le 3ème livre indispensable de ma biblio (après « la conception bioclimatique » et « l’isolation écologique« ). Se basant sur les règles de la conception bioclimatique, la fondation « Arca Minore » a entrepris de prouver la faisabilité de leur concept. Ils ont réussi le pari de créer une maison saine, agréable, économe à l’usage (chauffage, electricité), et surtout accessible à l’achat ! Bien loin des discours habituels et convenus, l’auteur démontre qu’il est possible de construire une maison sans s’endetter pour 30 ans ! Excellent ! Dommage que Corinne Lepage (en préface) n’ai pas pensé plus tôt à soutenir ce type d’initiative, quand elle était ministre de l’environnement.

L’habitat bio-économique

L’isolation écologique

Après « la conception bioclimatique« , c’est le 2ème livre indispensable à votre biblio ! Celui-ci approfondit vos connaissances en matière d’isolation : tous les isolants disponibles sur le marché sont disséqués, avec leurs avantages et inconvénients, leurs utilisations ainsi que leur mise en œuvre possibles. Ce livre vous permet de faire les bons choix, en connaissance de cause, sans parti pris, ni fanatisme écolo (très rare de nos jours) ! C’est le livre que je consulte le + souvent, avec « la conception bioclimatique« , un « must have ». Également du même auteur : « Maisons écologiques d’aujourd’hui« .

L’isolation écologique

4ème plan « bio-climatique »

Plan-passif4-rdc-propre Le 4ème plan « bio-climatique » n’est qu’ une évolution du 3ème : on conserve l’étage et on modifie le rez-de-chaussée. L’ « entrée japonaise » (genkan) fait son apparition. Ornée de noren à notre effigie, elle dessert les WC et l’espace de vie. La cuisine américaine dispose de placards sous la partie haute de l’escalier. Celui-ci en donne aussi en partie basse, pour la salle à manger. Les noren décorent aussi le bar, qui fait la jonction avec la salle à manger. Le cellier fait toujours tampon, discret mais accessible au(x) cuisto(s). La circulation générale est grandement optimisée !
Plan-passif3-etage-propre R.A.S. c’est tout bon !Smiley YES !!

3ème plan « bio-climatique »

Plan-passif3-rdc-propre 1er changement par rapport au plan précédent, la façade « ronde » se transforme en un mur plus classique, aux angles arrondis. 2 raisons à celà :
-1- il est difficile de tracer des cercles aussi grands sur un chantier en auto-construction.
-2- l’arrondi « juste aux angles », permet de créer une toiture classique, sans quoi il aurait fallu adopter une toiture terrasse ou végétalisée (+ beau mais + cher).2ème changement, l’adoption d’une maison évolutive en modules. Les 2 porches et la terrasse ne sont que des options.3ème changement, l’aménagement d’une salle TV/chambre d’ami au R.D.C.

Maintenant les points négatifs. L’espace est devenu très morcelé, les passages étroits, l’escalier casse un peu le volume. On ne peut rien déplacer sans heurter quelque chose. On se sent comme pris dans un filet. Bof, bof…

Plan-passif3-etage-propre L’étage adopte juste le nouvel escalier qui s’intègre mieux. Et les placards mieux pensés et plus simples.

2ème plan « bio-climatique »

Plan-passif2-rdc-propre On améliore le 1er plan « bio-climatique ». Le R.D.C. adopte juste un nouvel escalier à 1/2 tour. Et le bureau des parents migre à l’étage.
Plan-passif2-etage-propre C’est l’étage qui marque un grand changement, avec une 1ère vision d’un espace « zen » et ouvert en lieu et place de l’ancienne terrasse. La suppression du couloir libère de la place pour les chambres. Mais celles-ci ne servent plus qu’au dodo, les mioches feront leurs devoirs dans l’espace « zen » (intitulé « Bureaux » sur le plan). La formule semble bonne, et ce niveau n’évoluera quasiment plus.

1er plan « bio-climatique »

Plan-passif1-rdc-propre Sur ce plan, j’essaie de mettre en pratique tout ce que j’ai appris sur le bio-climatisme en ajoutant un style extérieur qui m’est cher : l’arrondi des façades. On se retrouve donc avec un plan sur 2 niveaux, compact, limitant ainsi les surfaces d’échange (les murs) avec l’extérieur. Les pièces techniques, ou peu usitées, font tampon au Nord, on y limite aussi les ouvertures. Bien, c’est déjà mieux ! Mais le souci du plan, c’est l’escalier qui trône au centre de la pièce de vie (comme dans le 4ème plan « tradi »). Obligatoirement en colimaçon, il doit être magnifique pour vraiment bien s’intégrer, comme ici, ou par ex.
Plan-passif1-etage-propre L’étage s’en sort mieux, mais le couloir d’accès aux chambres est gênant. C’est très classique en somme. Et l’utilité de cette terrasse « au vent », avec 2.000m² de terrain n’est pas évidente. Elle n’est justifiée que par l’absence de toiture compliquée (l’arrondi en façade n’arrange rien). Du coup, un simple toit mono ou bi pente suffit sur les chambres.