Doux délire… avant la crise de couple

delirium

Voici mon dernier délire architectural, la quintessence de mon jonglage normatif, un doux rêve qui ne verra jamais le jour :

 

La visite virtuelle :

L’extérieur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *