« Vivement…

…qu’on aie une maison, avec une télé qui fonctionne !! »

Que dire de plus ?! C’est la réflexion que m’a faite Doudou, ce soir, après s’être battue toute la soirée avec l’antenne intérieure.

No Comment ! (j’suis affligé)smiley_mitrailleusesmiley_frog

Guédelon

Au cœur de la Puisaye, dans l’Yonne en Bourgogne, une cinquantaine d’ouvriers relèvent un défi hors norme : construire aujourd’hui un château fort, selon les techniques, et avec les matériaux utilisés au Moyen Âge. Ce chantier, débuté en 1997, devrait durer environ 25 ans. Inutile de préciser qu’un auto-constructeur peut s’abreuver d’innombrables techniques, et autres « savoir faire », dans un chantier pareil !

guedelon

Bac Acier

L’architecte Gérard Gasnier a conçu cette maison. La toiture en bac acier s’intègre bien.

bac-acier1 bac-acier2

Photos de Patrick Blanc extraites de « Architecture Bois & dépendance n°19 ».

Barique XXL

Située dans les vignes des coteaux de Bordeaux, cette maison en forme de barique est très sympa ! Architecte DESA Jean-Jacques Soulas, photos de Serge Dubrocas, parues dans « Architecture Bois & Dépendances, Hors-Série n°2 ».

Une barique XXL

KLH

Le KLH, c’est un matériau dérivé du bois, un peu comme du contre-plaqué mais en taille XXL. Les chantiers nécessitent souvent la venue de grues (genre convoi exceptionnel) pour monter les pans entiers de mur. Ce matériau moderne, élaboré en Autriche, est incontournable lorsque l’on désire de longues portées, ou des blocs entiers sans ponts thermiques. Génial, mais trop cher !

klh1 klh2 klh3 klh4

Plus d’infos sur le site de KLH.

Bardage à lames verticales

Cette maison au look de grange, se situe à Avensan, à 30 km de Bordeaux. La photo montre bien l’aspect des murs, avec un bardage à lames verticales (crédit photo : « JR_ateliers » parue dans « Chalets & Maisons Bois n°26).

bardage

La maison « B »

La maison « B », en fait une extension d’un bâtiment déjà existant, se situe en région parisienne, à Colombes (92). J’ai eu le coup de cœur pour ses volets, car ils permettent de se passer d’une avancée de toit en été !

maison-b-1 maison-b-2 maison-b-3

Plus d’infos sur le site de l’architecte.

Noren

Au Japon, le noren est un court rideau en tissu fendu, que l’on accroche à la porte d’entrée des habitations. Il porte généralement le nom de la famille, ou sert d’enseigne au commerçant. Dans notre future maison, j’espère qu’il ornera le bar et notre genkan.

noren-1 noren-2 noren-3

Genkan

Notre maison disposera d’un genkan, sorte de vestibule, qui fait la transition entre l’extérieur et l’intérieur. Dans cette « entrée » japonaise, le plancher est en retrait du toit, souvent même laissé en terre. Au Japon, le genkan a d’abord un rôle social : le visiteur de la maison ne peut franchir ces marches avant que son hôte ne l’ai invité : on laisse alors ses chaussures avant de monter sur le plancher, lequel est séparé du sol par 1 ou 2 marches.
Les variantes ancestrales ressemblaient plus à des petits préaux, les modernes s’intègrent mieux à l’habitation.

genkan-1 genkan-2 genkan-3 genkan-4

Maisons contemporaines

Je fais la chronique après coup de ce pavé, car il me semble qu’on l’a déjà revendu sur une brocante. Assez lourd à lire, de part son poids mais aussi son contenu ! J’ai quand même déniché une splendide maison enterrée dans cet ouvrage. Mais bon, vu le prix de l’achat, mieux vaut juste le feuilleter.

Maisons contemporaines

Maisons passives

N’achetez pas ce livre si vous espérez vous former, préférez la « conception bioclimatique » ! Cet ouvrage se lit trop vite : d’une part, parce qu’il dresse un bilan qualitatif des maisons passives, à travers les témoignages de leurs habitants ; d’autre part, parce que les photos occupent plus de la moitié de l’ouvrage ! Vous n’apprendrez rien, à part que le passif c’est bien. Un peu maigre, sauf son prix 32€.

Maisons passives

Bâtir écologique – Chronique d’une construction en bois

J’ai vainement tenté de faire lire ce bouquin à Doudou (ma chère et tendre épouse), mais elle préfère toujours Agatha Christie ! Quel dommage, elle aurait pu entrevoir le parcours typique d’un auto-constructeur : ses désirs, ses doutes, ses choix dictés par le budget, ses difficultés, ses joies… Emmanuel Carcano signe là une chronique optimiste mais réaliste, empreinte de passion et de richesse à tous les points de vue : technique, humaine, philosophique presque. On ressort de la lecture transformé, gonflé à bloc ! Vivement recommandé pour lutter contre le blues.

Bâtir écologique

L’habitat bio-économique

Ce bouquin est le 3ème livre indispensable de ma biblio (après « la conception bioclimatique » et « l’isolation écologique« ). Se basant sur les règles de la conception bioclimatique, la fondation « Arca Minore » a entrepris de prouver la faisabilité de leur concept. Ils ont réussi le pari de créer une maison saine, agréable, économe à l’usage (chauffage, electricité), et surtout accessible à l’achat ! Bien loin des discours habituels et convenus, l’auteur démontre qu’il est possible de construire une maison sans s’endetter pour 30 ans ! Excellent ! Dommage que Corinne Lepage (en préface) n’ai pas pensé plus tôt à soutenir ce type d’initiative, quand elle était ministre de l’environnement.

L’habitat bio-économique

Le puits canadien

J’avoue ne pas avoir encore lu ce petit bouquin, mais les schémas d’explication semblent limpides. A voir s’il ne fait pas doublon avec toute l’info qu’il est possible de trouver sur le ouaib !

Le puits canadien

Le mini éolien

Un petit bouquin qui ne paye pas de mine, lorsqu’on le survole un peu vite. Détrompez-vous ! Sous cette mise en page un peu austère, se cache une petite mine d’infos succulentes. Certes, après avoir fabriqué sa petite éolienne, il ne faut pas espérer gagner sa vie en revendant son courant à EDF (le solaire est bien + subventionné de toute façon), mais l’approche est intéressante pour un appoint quelconque. Les bricoleurs du dimanche, comme les écoliers, trouveront dans l’ouvrage, toutes les bases pour commencer l’aventure. Je recommande.

Le mini-éolien

Maisons écologiques d’aujourd’hui

Du même auteur que « l’isolation écologique » et « la conception bioclimatique« , ce livre se feuillette agréablement, mais n’est pas aussi indispensable que les 2 précédents ! Attention, le bouquin est très intéressant malgré tout, et dresse une vision éclectique des maisons écolo d’aujourd’hui. Les photos sont belles, mais pas assez nombreuses sur certains projets. En effet, il s’agit plus d’un survol que d’une bible exhaustive. Néanmoins, il peut donner des idées à certains, et aussi inciter les futurs auto-constructeurs à franchir le pas ! Ce livre redonne aussi l’envie du travail bien fait, le goût du sur-mesure. Je recommande.

Maisons écologiques d’aujourd’hui

L’isolation écologique

Après « la conception bioclimatique« , c’est le 2ème livre indispensable à votre biblio ! Celui-ci approfondit vos connaissances en matière d’isolation : tous les isolants disponibles sur le marché sont disséqués, avec leurs avantages et inconvénients, leurs utilisations ainsi que leur mise en œuvre possibles. Ce livre vous permet de faire les bons choix, en connaissance de cause, sans parti pris, ni fanatisme écolo (très rare de nos jours) ! C’est le livre que je consulte le + souvent, avec « la conception bioclimatique« , un « must have ». Également du même auteur : « Maisons écologiques d’aujourd’hui« .

L’isolation écologique

L’autoconstruction en bois

Un survol moyennement approfondi d’une construction de M.O.B. (maison ossature bois). L’auteur explique sa démarche pour sa propre maison, expose ses plans, son budget, sa technique choisie, etc… Les schémas sont clairs mais la technique pas assez approfondie à mon goût ! On sent que l’auteur a déjà un peu travaillé dans le BTP, et certains points sont juste survolés. Dommage, car sans celà, le livre aurait pu être une référence.

L’autoconstruction en bois

Construction de maisons à ossature bois

Ce livre, ou plutôt ce pavé est très (trop ?) technique ! Je n’ai pourtant lu que la 1ère édition, mais je n’y suis pas revenu depuis ! Ce livre s’adresse avant tout aux ingénieurs du bâtiment. Ceux qui désirent calculer précisément les différentes épaisseurs de bois à utiliser dans leur ouvrages. En effet, de nombreux tableaux expliquent les différentes propriétés physiques de chaque essence de bois, DTU à l’appui. Je déconseille cet ouvrage, même aux auto-constructeurs, car les données sont trop complexes à ingurgiter. Dommage.

Construction de maisons à ossature bois

Lumière naturelle

Du même auteur que « Le verre » ou « Inspirations lointaines« , « Lumière Naturelle » explore grosso-modo toutes les formes de fenêtres envisageables dans une maison. Photos à l’appui, vous découvrirez de nombreux exemples intéressants. Mais le bouquin n’apprend rien de plus que « Le verre« , il s’agit plus d’un survol par l’exemple qu’une vraie encyclopédie sur le sujet. Juste bon à feuilleter !

Lumière naturelle

Inspirations lointaines

Du même auteur que « Le verre » ou « Lumière Naturelle« , « Inspirations lointaines »  vous fait visiter le monde : Maroc, Afrique, Japon, Inde, Indonésie, Mexique, Antilles… Autant de destinations et d’ambiances possibles pour votre intérieur. Très sympa pour ceux qui manquent d’inspiration, d’autant que les photos sont très belles. Faut-il pour autant l’acheter ? Mieux vaut le feuilleter avant.

Inspirations lointaines

Le verre

Le verre sous toutes ses coutures ! Un excellent bouquin qui retrace son histoire, ses modes de fabrication, ses utilisations dans l’habitat (verre des fenêtres, verre de sécurité, sablé, laqué, teinté, émaillé, trempé, en briques…) et le mobilier, etc… L’aspect écologique ainsi que les alternatives possibles (polycarbonate, plexi-glass…) sont aussi exposées. De nombreuses photos qui donnent vraiment envie d’abuser de ce matériau dans une maison ! Excellent travail de l’auteur qui officie comme architecte DPLG. Je recommande ! Voir aussi Inspirations lointaines » et « Lumière Naturelle » du même auteur.

Le verre