Taille de notre arbre

Vu qu’on a demandé à Gilles de nettoyer et préparer le terrain (un bon coup de giro-broyeur suivi d’un rotax pour l’aplanir), on s’est décidé à tailler l’unique arbre présent sur notre parcelle. On était parti pour le faire à la tronçonneuse, mais le taille-haie a suffi ! Merci les biceps de Doudou.

taille_arbre_3mai2009-1 taille_arbre_3mai2009-2

Le Mirabellier a pris racine !

Après avoir planté, fin novembre 2008, notre « Mirabellier de Nancy » (cadeau de mariage de Cécile, mon témoin) ; on est revenu au printemps voir son évolution. Ourah, du vert est apparu, il se plaît donc en Sologne !!

mirabellier_13avril2009

Le Vivier ?!

Le Vivier, c’est le nom du « quartier » où se situe notre terrain, en bordure de forêt.

Ce fameux terrain, vous l’apercevez en fond d’écran sur ce blog, mais aussi sur google map.

vivier-vue-sur-nord-est vivier-vue-sur-ouest vivier-vue-sur-sud-est vivier-vue-sur-sud-ouest

Il fait 2.000 m² en 2 parcelles « collées » de 1000. Le sol n’est pas humide (très important en Sologne) et sa forme rectangulaire (presque carrée) est idéale. On ne bâtira que la 1ère parcelle (à l’Est), celle implantée près du panneau du village, ce qui nous laissera la possibilité de revendre l’autre parcelle, en cas de problème financier par ex.

Les maisons voisines ne posent pas de problème de vis-à-vis, les plus proches (celles visibles sur la photo au Sud) nous tournent le dos : il s’agit soit d’atelier/garage, soit de salle de bains, comme en attestent la taille des fenêtres. L’implantation d’une bonne haie corrigera tout çà, plus pour l’aspect graphique que pour la gène réelle.

Le terrain est exposé presque plein Sud, et la commune n’a pas (encore ?) défini de Plan Local d’ Urbanisme. Une vraie aubaine pour nous, sachant qu’on ne voulait pas non plus de lotissement ; car nous voulons construire en bois et « bio-climatique » ! De plus, toutes les viabilités passent en bord de terrain.

Le quartier est calme, il y a beaucoup de retraités (on est encerclé même). Le trafic routier est quasi inexistant, aucun poids-lourd à l’horizon car la route mène à un pont limité à 3,5t, çà nous changera de notre location actuelle sur le rond-point de Clemont.

Je suis à 5 55 minutes du boulot (56 km gloups), 20 40 min pour mon épouse. Brinon sur Sauldre dispose d’une école primaire, de la Poste, 2 boulangeries, 1 pharmacie, 1 garage/pompiste, 2 banques, 2 bars, 2 épiceries… Bref, c’est pas le fond de la cambrousse.

Alors, au final, ce terrain porte bien son nom : c’est un vrai « Vivier d’espoir ».